MISSION PERMANENTE DU MALI AUPRES DES NATIONS UNIES

Investir au Mali

Conseil National du Patronat du Mali

Le Conseil National du Patronat du Mali (CNPM) a été créé le 25 janvier 1980 sous le nom de "Fédération Nationale des Employeurs de Mali (FNEM)" au cours d'une Assemblée Générale des Associations d'employeurs du Mali placée sous la présidence du Ministre du Travail et de la Fonction Publique en présence du Ministre des Finances et du Commerce.Le CNPM est une Union des Groupements d'Employeurs, il est de ce fait le fruit de la volonté des Groupements et Associations d'Employeurs de se regrouper au sein d'une Organisation Centrale. Il répond également au souci du Gouvernement d'avoir en face de lui, un interlocuteur unique du secteur privé. Le CNPM est essentiellement chargé de l'organisation et de la préservation du secteur privé.

Le CNPM est essentiellement chargé de l’organisation et de la préservation du secteur privé.A cet titre, il est chargé :

  • de représenter et de défendre les intérêts de ses membres;
  • de définir et de faire connaître le point de vue des entrepreneurs;
  • de favoriser la liberté d’entreprendre;
  • de promouvoir l’esprit d’entreprise;
  • d’exprimer la volonté de progrès des entrepreneurs;
  • de contribuer à un dialogue social constructif;
  • d’œuvrer à l’adaptation du système de protection sociale;
  • de promouvoir et développer une politique de formation.
Pour mieux apprécier les objectifs du CNPM, il convient de se référer à la Charte du Secteur Privé adoptée par notre Organisation au cours de son Assemblée Générale réunie les 02 et 03 Février 1981.De par cette Charte, le CNPM s’engage à œuvrer pour la coexistence des trois (3) secteurs : Secteur d’Etat, Secteur Mixte et Secteur Privé ; il s’engage également à inciter le Secteur Privé:

  1. à s’établir de plus en plus dans les activités productives c’est-à-dire créer des Entreprises Industrielles, Agricoles, de Recherche d’Exploitation Minière, des Sociétés de Services Modernes et renoncer aux activités purement spéculatives. Cette orientation revient à créer des richesses concrètes et diversifiées en quantités suffisantes pour asseoir l’indépendance et notre économie;

  2. à organiser ses activités dans le cadre des Petites et Moyennes Entreprises ;

  3. à élaborer une éthique de l’entreprise malienne ancrée à nos propres valeurs de civilisation; il s'agit de faire de la vie dans l'entreprise une continuation de la vie sociale malienne faite de solidarité. La dimension humaine des Petites et Moyennes Entreprises est propice à une telle démarche ;

  4. à tourner le dos résolument aux pratiques frauduleuses qui font du secteur privé la proie facile des dogmatiques en mal d’idéologie d’emprunt.

    Cliquer ici pour plus d'informations: http://www.cnpmali.org/